Imprimantes 3D

3D Systems Figure 4 alimente l’usine de Nokia dans une boîte

Le niveau de productivité qui peut être débloqué avec une imprimante 3D n’est limité que par l’imagination de l’utilisateur. Les imprimantes 3D sont incroyablement flexibles par rapport à la plupart des machines de fabrication, ce qui explique probablement pourquoi Nokia a fait de l’imprimante 3D 3D Systems Figure 4 le cœur de leur Usine dans une boîte.

conteneur de boîte d'usine nokia

Le conteneur d’expédition de 20 pieds est emballé avec du matériel et des logiciels de l’industrie 4.0, y compris la réalité augmentée / réalité virtuelle (AR / VR) et des robots en plus de l’imprimante 3D. La Figure 4 Standalone est une imprimante 3D SLA (stéréolithographie) de qualité industrielle capable d’une répétabilité Six Sigma (Cpk> 2). Il peut imprimer dans une large gamme de matériaux, tels que des plastiques rigides durables, des caoutchoucs flexibles, des matériaux moulables et des matériaux biocompatibles, et il peut fabriquer des centaines de pièces par mois. Le système de production de la figure 4 peut être facilement mis à l’échelle pour différents volumes de production.

Usine dans une boîte

L’usine dans une boîte est entièrement capable de fabriquer à distance de petits appareils électroniques avec des processus d’assemblage semi-automatisés. Les PCB ne sont pas produits dans le FiaB, bien que ce soit certainement une fonctionnalité qui peut être ajoutée à l’avenir. Le flux de travail se déroule comme suit: les techniciens portent des oculaires AR qui fournissent des invites et une assistance pour les différentes étapes du cycle de fabrication spécifique, du démarrage d’une impression 3D, au nettoyage, à la finition UV, au placement dans les bacs pour le robot. bras à assembler. Le bras peut même positionner ses bacs automatiquement pour une opération la plus efficace. Et tout cela est lié au réseau mondial IoT Network Grid (WING) de Nokia et au Digital Automation Cloud.

Bien que la FiaB puisse faire toutes ces choses, elle sert surtout de salle d’exposition qui «montre comment les solutions de l’industrie 4.0 peuvent être emballées, transportées et remises en service en quelques heures, y compris une connectivité hertzienne complète.» La fabrication est de plus en plus décentralisée, en grande partie grâce à l’impression 3D mais aussi grâce à la robotique. Les petits et moyens fabricants peuvent désormais offrir des services de traitement plus rapides aux clients locaux en étant plus proches d’eux. Et le fait d’avoir une faible empreinte de fabrication attire évidemment les grands fabricants qui souhaitent économiser de l’argent en louant des installations plus petites.La FiaB fait donc un excellent travail en démontrant l’efficacité spatiale d’un écosystème de l’industrie 4.0.

Nos idées, notre vision est d’amener une ligne de fabrication dans un très petit environnement. Robert Frohler, spécialiste de l’innovation chez Nokia

Mais en plaçant la FiaB dans un conteneur d’expédition, il est immédiatement clair qu’il s’agit également d’une unité mobile et les raisons pour lesquelles la fabrication mobile se présente de plus en plus fréquemment: zones de conflit, catastrophes naturelles, régions éloignées et épidémies virales. Le faible encombrement des imprimantes 3D permet non seulement aux fabricants de gérer des usines plus allégées, mais permet également aux humanitaires d’offrir plus d’aide.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer