Logiciels

Bonjour la classe, nous fabriquons aujourd’hui un Jumbo 747 – ImpressionEn3D.com

, Bonjour la classe, nous fabriquons aujourd'hui un Jumbo 747

Concevoir un avion 747 pour apprendre la CAO? [Source: ENGINEERING.com]

Le train d’atterrissage du 747 nécessitait une attention particulière. Jan a passé une journée dans le hangar à mesurer et à photographier un 747 à l’aéroport Schipol d’Amsterdam.

Il a pris des centaines de photos du train d’atterrissage. Il a pu s’asseoir dans le cockpit. N’essayez pas ca a la maison. Jan s’en est sorti parce que son ami, un ingénieur en mécanique qui travaille pour KLM, la compagnie aérienne nationale et propriétaire du 747, lui a autorisé l’accès.

Si vous avez suivi un cours pour apprendre à modéliser avec SolidWorks, vous avez été soumis à une parade d’objets, crochets, curseurs, séparateurs, blocs en V, guides, etc. Ce sont toutes des formes 3D, peut-être dérivées mais depuis longtemps retirées de l’industrie réalité. Ils auront deux effets. Premièrement, ils vous apprennent à esquisser, extruder et lisser, raccorder… vous familiariser avec toutes les puissances de votre logiciel. Deuxièmement, ils vous endormiront. Les objets que l’on vous demande de modéliser sont sans rapport, sans intérêt, juste des outils pour apprendre un métier.

Lorsque vous avez terminé votre cours, vous aurez un portfolio qui ressemble au portfolio de tout le monde.

Imaginez maintenant le look de votre employeur potentiel qui vous a demandé de leur montrer ce que vous avez fait, et vous montrez une image magnifiquement rendue d’un avion entier. Non seulement le rendu d’un artiste d’une certaine fascination de bande dessinée, mais un modèle solide soigneusement créé que votre futur patron reconnaîtra instantanément: un Boeing Jumbo Jet, le 747-8.

A lire  Un pont vers 3DEXPERIENCE - ImpressionEn3D.com

, Bonjour la classe, nous fabriquons aujourd'hui un Jumbo 747

Capture d’écran de la conception CAO d’un avion 747 [Source: ENGINEERING.com]

Un avion commercial utilisé pour un tutoriel? Nous sommes tombés sur quelqu’un qui prétendait faire exactement cela.

Nous avons retrouvé Jan Willem Zuyderduyn dans son bureau à domicile dans la ville pittoresque de Guys (prononcez Hoose) aux Pays-Bas pour expliquer comment cela pourrait être possible.

En tant que designer industriel, Jan maîtrise assez bien SOLIDWORKS pour l’enseigner. Il a construit une entreprise en enseignant à ceux qui veulent apprendre SolidWorks, évitant ainsi aux pauvres âmes la corvée de concevoir des brackets et d’autres widgets inutiles et ennuyeux.

Pourquoi le 747, nous devons nous demander.

Jan qualifie le Boeing 747 imposant et bombé de «beau», comme un fier parent montrerait une photo de leur enfant grandi. La politesse exige que nous ne soyons pas en désaccord. À vrai dire, le 747 a été assimilé à une baleine. Conçu comme un avion cargo, il a perdu ce qui semble être le contraire d’un concours de beauté, au profit du C5A encore plus inesthétique de Lockheed.

Si la modélisation d’un avion entier à elle seule, en quelques mois, comme exercice d’apprentissage, semble exagérée, c’est parce que c’est le cas. Jan ne prétend pas modéliser tout l’avion, jusqu’à ses longerons, son système hydraulique, son câblage, ses rivets, etc. Le modèle est définitivement simplifié, un assemblage de 677 solides.

Modèles Jan assez pour le rendre réaliste de l’extérieur lorsqu’il est sur le tarmac. L’avion est une masse solide avec suffisamment de détails pour avoir l’air réel de l’extérieur. Les formes en tôle du fuselage, les ailes, la queue, les nacelles du moteur brillent avec le nouveau look de l’avion. Jan prend soin de déclarer qu’il ne revendique aucune propriété intellectuelle ou qu’il est officiellement associé à KLM ou à Boeing.

A lire  Une autre alternative CAO 3D générative: Gen3D

Jan a atteint une fidélité esthétique à l’avion réel. Rendre le 747 «réel» était plus un art que de la science. Alors que les formes du fuselage des aéronefs sont définies comme une série de sections dessinées avec des courbes spline puis lissées ensemble, la méthode de Jan impliquait de commencer par un ensemble initial de surfaces, puis de les peaufiner jusqu’à ce qu’elles «paraissent correctes».

SolidWorks serait fier d’un tel modèle, mais le fait qu’un étudiant puisse le fabriquer est étonnant.

Le modèle complet 747 a pris 4 mois à créer. Les fichiers modèles représentent un total d’environ 300 Mo.

En savoir plus sur ENGINEERING.com

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer