Actualités

Fraunhofer IFAM lance une nouvelle «  Fusion Factory  » pour l’impression 3D à filaments métalliques

le Institut Fraunhofer pour la technologie de fabrication et les matériaux avancés (IFAM) à Dresde a lancé une nouvelle usine de fabrication additive.

The Fusion Factory, développé par un équipementier industriel Laboratoires Xerion Berlin, est conçue comme une ligne de production miniaturisée pour l’impression FFF de pièces métalliques et céramiques. L’IFAM espère que le nouvel équipement «renforcera sa compétence» en tant que partenaire industriel et de recherche.

Extrusion de métal à la Fusion Factory

L’Institut possède déjà une expertise dans un certain nombre de procédés et de matériaux de fabrication additive. La Fusion Factory est spécialement conçue pour l’impression 3D avec des filaments infusés de poudre métallique, bien que d’autres additifs en poudre soient également compatibles. Le métal FFF est décrit comme une technologie particulièrement économe en ressources, dans laquelle il ne reste plus de poudre libre à la fin d’une construction, contrairement à des processus tels que la fusion sur lit de poudre.

Pour consolider toutes les étapes nécessaires pour réussir à imprimer avec des filaments métalliques, la Fusion Factory dispose de trois modules distincts. Le premier module est l’imprimante elle-même, le deuxième module est le délieur et le module final est l’unité de densification. Une fois qu’une pièce est imprimée, elle est dans son «état vert», où elle a besoin d’un traitement supplémentaire pour améliorer ses propriétés mécaniques. L’unité de déliantage expulse d’abord tout le matériau en excès qui n’est pas métallique – la matrice polymère et tout agent liant qui peut être présent. Ensuite, l’unité de densification assure le traitement thermique final pour produire une pièce purement métallique (ou céramique) entièrement dense.

Selon l’IFAM, les modules de traitement supplémentaires permettent de contrôler étroitement la porosité des pièces produites à l’usine. Par conséquent, le procédé se prête particulièrement à des applications biomédicales où un certain degré de porosité peut être bénéfique.

L'usine de fusion à Fraunhofer IFAM.  Photo via Fraunhofer IFAM.

Soutenir les partenaires de recherche et de projet

A lire  Conception pour la fabrication additive (DFAM)

Outre les études de matériaux et de procédés que l’IFAM envisage de mener, l’Institut utilisera également la Fusion Factory pour accompagner les partenaires du projet dans leur transition vers l’impression 3D métal. L’installation fait désormais partie de l’IFAM Centre d’innovation Fabrication additive (ICAM), ce qui signifie qu’il est dans les rangs d’autres technologies additives telles que l’EBM et l’impression au pochoir 3D – qui sont toutes disponibles pour consultation et mise en œuvre de projet.

L’IFAM prévoit également d’utiliser la Fusion Factory à des fins de formation et d’enseignement. À partir de l’année prochaine, l’Institut commencera à organiser des événements pour les débutants et les experts, tels que le ‘Impression de filaments métalliques additifs pour une utilisation pratique‘atelier industriel prévu pour le 21 janvier.

L’organisation de recherche Fraunhofer est vaste, avec de multiples divisions couvrant tous les aspects de la technologie et de l’ingénierie. Plus tôt ce mois-ci, Fraunhofer Institut de technologie laser et le Institut Max-Planck pour la recherche sur le fer a commencé à étudier l’impression 3D d’un matériau composite pas trop différent de Acier Damas. En utilisant le processus de dépôt de matériau laser propre à ILT, les chercheurs ont l’intention d’émuler les caractéristiques microstructurales du métal sans avoir besoin d’un équipement de forgeage traditionnel.

Auparavant, en juillet, le Division turque du fabricant de pinces Automatisation Bilsing a également annoncé l’utilisation des ILT processus de dépôt de matériau laser pour produire un certain nombre de ses produits exclusifs, y compris des dispositifs de manutention et des outils de formage. La société a également travaillé avec ILT pour produire des composants d’avion Ti64 pour Turkish Airlines, en particulier la réparation des joints toriques trouvés dans le train d’atterrissage.

Les 4èmes prix annuels de l’industrie de l’impression 3D arrivent en novembre 2020 et nous avons besoin d’un trophée. Pour avoir une chance de gagner un tout nouveau Craftbot Flow IDEX XL Imprimante 3D, participez ici au concours de design de trophées appealFactory. Nous sommes heureux d’accepter les soumissions jusqu’au 30 septembre 2020.

Abonnez-vous au Bulletin de l’industrie de l’impression 3D pour les dernières nouvelles de la fabrication additive. Vous pouvez également rester connecté en nous suivant sur Twitter et nous aimer sur Facebook.

Vous cherchez une carrière dans la fabrication additive? Visite Travaux d’impression 3D pour une sélection de rôles dans l’industrie.

L’image en vedette montre l’usine de fusion à Fraunhofer IFAM. Photo via Fraunhofer IFAM.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer