Logiciels

Nouveau SOFTSHAPER 2019 de Verashape – ImpressionEn3D.com

Vue de l’interface SOFTSHAPER 2019 [Source: Verashape]

Verashape a considérablement amélioré son système de gestion d’impression 3D, SOFTSHAPER.

La société est connue pour sa gamme d’imprimantes 3D, notamment l’incroyable imprimante 3D à 5 axes qu’elle a récemment lancée, une machine capable de faire des choses que la plupart des autres imprimantes 3D ne peuvent pas imaginer faire. La société est l’une des nombreuses opérations d’imprimantes 3D originaires de Pologne.

Leur nouveau logiciel, SOFTSHAPER, est, comme la plupart des logiciels de gestion d’impression 3D: il est conçu pour préparer des modèles 3D pour l’impression en assemblant un «travail» et en le convertissant en GCODE pour exécution par l’imprimante. Chaque entreprise d’imprimantes 3D a cette fonctionnalité.

Mais la façon dont ils obtiennent la technologie est une tout autre histoire. En général, il existe deux approches.

Une entreprise pourrait s’efforcer de concevoir et de construire son propre logiciel dédié pour ce faire. Cela donne à l’entreprise le plus de contrôle sur le système et lui permet d’intégrer des fonctionnalités qui tirent le meilleur parti des particularités de son propre équipement.

Cependant, cette approche est coûteuse; construire un système logiciel sophistiqué est un défi, et le maintenir à jour avec les nouvelles versions de machines, les nouvelles fonctionnalités et la résolution des problèmes des clients est un engagement continu que certains fabricants ne peuvent pas prendre. Et vous ne pouvez pas simplement «faire n’importe quoi»; il doit être incroyablement bon de démontrer sa supériorité sur ses concurrents.

La deuxième approche qu’un fabricant d’imprimantes 3D pourrait faire est essentiellement d’abandonner et de céder des options logicielles à d’autres tiers. De nombreuses petites entreprises optent pour des outils open source, qui sont assez décents, mais parfois difficiles à utiliser. Une autre option consiste à utiliser un outil tiers payant comme Simplify3D, qui est assez puissant, mais pas gratuit. Certains fabricants concluent un accord avec Simplify3D pour intégrer automatiquement le logiciel dans leurs machines.

, Le nouveau SOFTSHAPER 2019 de Verashape
Un autre regard sur l’interface SOFTSHAPER 2019 [Source: Verashape]

Verashape n’a choisi aucune de ces options et semble avoir inventé une troisième approche: le partenariat. Ils disent:

«Grâce à la licence accordée par Siemens PLM Software, le fabricant d’imprimantes 3D industrielles VSHAPER mène des travaux de programmation pour créer des logiciels basés sur Parasolid Communicator afin de prendre en charge l’importation et la bonne préparation des modèles pour l’impression 3D. La dernière version du logiciel SOFTSHAPER, populaire parmi les autres fabricants d’imprimantes 3D ainsi que les utilisateurs de logiciels, introduit de nombreuses nouvelles fonctionnalités et améliorations. »

Cela offre à Verashape la possibilité de personnaliser une solution qui a une énorme longueur d’avance en s’appuyant sur un outil existant.

A lire  Amélioration du juste à temps (JIT) avec l'impression 3D

Alors que SOFTSHAPER inclut toutes les fonctions habituelles, il y a quelques fonctionnalités intéressantes.

Ils utilisent un «arbre de processus» d’une manière similaire au fonctionnement des systèmes de CAO. Il semble que vous puissiez associer certains paramètres d’impression à des modèles spécifiques qui apparaissent dans un travail d’impression et les gérer indépendamment.

, Le nouveau SOFTSHAPER 2019 de Verashape
Regroupement dans SOFTSHAPER 2019 [Source: Verashape]

SOFTSHAPER fournit également un moyen de regrouper les calques de différentes manières. Cela permet à un opérateur, par exemple, de renforcer la densité sur certaines parties sans affecter le reste de l’impression 3D. Les systèmes de tranchage de modèles 3D de base ne possèdent généralement pas cette fonctionnalité.

Ils fournissent un certain nombre de fonctionnalités qui peuvent être utilisées pour tester la viabilité de votre travail avant de consacrer du temps et des matériaux pour l’exécuter, augmentant ainsi la qualité et la fiabilité. Cela inclut des simulations d’impression et la possibilité de visualiser le travail d’impression de différentes manières.

Comme la vue par type de zone d’impression:

, Le nouveau SOFTSHAPER 2019 de Verashape
Aperçu d’un travail d’impression 3D par type d’impression dans SOFTSHAPER 2019 [Source: Verashape]

Ou la vue par vitesse d’impression:

, Le nouveau SOFTSHAPER 2019 de Verashape
Aperçu d’un travail d’impression 3D par vitesse d’impression dans SOFTSHAPER 2019 [Source: Verashape]

Ou la vue par buse utilisée:

, Le nouveau SOFTSHAPER 2019 de Verashape
Aperçu d’un travail d’impression 3D par buse utilisée dans SOFTSHAPER 2019 [Source: Verashape]

Ou la vue par vitesse du ventilateur, quelque chose que je n’ai pas vu auparavant:

, Le nouveau SOFTSHAPER 2019 de Verashape
Aperçu d’un travail d’impression 3D en fonction de la vitesse du ventilateur dans SOFTSHAPER 2019 [Source: Verashape]

SOFTSHAPER 2019 propose également un certain nombre de façons différentes de manipuler les structures de support. C’est une fonctionnalité très importante car j’ai été brûlé plusieurs fois par des structures de support qui pourraient convenir à un autre modèle, mais pas à celui que je teste actuellement. L’une des nouvelles fonctionnalités est un moyen d’augmenter la densité de support à proximité du modèle.

, Le nouveau SOFTSHAPER 2019 de Verashape
Partie d’un rapport détaillé sur un travail d’impression 3D spécifique par SOFTSHAPER [Source: Verashape]

Il existe également une fonction pour imprimer un rapport formel sur le travail d’impression, y compris les paramètres utilisés, les spécifications et même une vue de haut en bas de la table d’impression. Bien que cette fonctionnalité ne soit peut-être pas pour tout le monde, je soupçonne qu’elle pourrait être extrêmement utile pour quiconque effectue des tests itératifs de modèles en faisant varier les paramètres d’impression. Dans ce cas, il vous suffit d’imprimer le rapport et de l’agrafer sur le modèle pour suivre la progression du test.

A lire  Fabrication au plus juste, automatisation et distanciation

SOFTSHAPER 2019 ressemble à un logiciel de gestion d’imprimante 3D très intéressant.

Via Verashape

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer