Guides

Pièces de rechange d’impression 3D de l’armée française sur des bases éloignées

Les forces armées françaises ont utilisé l’impression 3D pour produire des pièces détachées pour des bases lointaines dans des régions comme le Mali. Étant donné que l’approvisionnement en fournitures et en équipement sur le terrain peut être fastidieux, l’armée a engagé Desert Tactical Group – Logistics «Charentes» pour tester des remplacements imprimés en 3D pour les composants cassés. Avec l’aide des imprimantes 3D Formlabs et Ultimaker, ils ont réussi à accélérer considérablement la chaîne d’approvisionnement et à réduire les coûts de transport des pièces.

Des technologies telles que la fabrication additive et la numérisation 3D peuvent être un excellent moyen de simplifier les opérations des bases situées dans des zones désolées. L’armée française a imprimé en 3D plusieurs pièces, y compris des coques de protection, des joints et des pièces pour l’optique, qui seraient autrement inaccessibles pour des endroits comme le Mali ou le Niger. En plus de cela, les forces armées françaises maintiennent une base qui abrite 4 500 personnes. Ces facteurs rendent la fourniture et la maintenance des équipements encore plus délicates, l’impression 3D est donc une solution naturelle.

Si on prend l’exemple d’un bouton d’allumage pour un véhicule P4, c’est évident. Au lieu d’avoir à commander une pièce, immobiliser le véhicule pendant plusieurs jours et changer un système d’alimentation entier, je fais une réplique avec l’imprimante 3D en quelques minutes, la pièce est changée et le véhicule est de nouveau opérationnel. Intendant Quentin

Projets militaires et fabrication de pièces détachées

L’armée française utilise également cette technologie pour produire des pièces et les améliorer au fil des itérations successives. Quartermaster Quentin participe à presque toutes les étapes du processus d’impression, de la modélisation 3D au choix des matériaux. Le futur objet peut ainsi être un ajustement précis pour sa fonction. « La clé est de choisir le bon matériau qui aura un impact sur la vitesse d’impression de la machine et la résistance de la pièce. »

A lire  Comment l'impression 3D a résolu un problème d'usinage CNC

Comme nous l’avons vu précédemment, l’armée française n’est pas la seule armée à tirer parti de l’impression 3D. C’est une excellente solution pour production de pièces détachées et logistique mais offre également d’autres avantages. Il aide déjà diverses armées en termes de prototypage et de production de pièces fonctionnelles d’utilisation finale. Il permet également aux militaires d’utiliser au mieux les matériaux dont ils disposent, grâce à des programmes de recyclage de matériaux que certaines bases militaires américaines mettent en œuvre. La fabrication additive s’avère être une ressource stratégique tant sur le terrain qu’en dehors.

Image présentée avec l’aimable autorisation de l’État-major des armées.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer