Logiciels

Prusa rebaptise et améliore les systèmes logiciels – ImpressionEn3D.com

Vue du placage du nouveau PrusaSlicer [Source: Prusa Research]

Prusa Research a présenté PrusaSlicer pour remplacer son ancien logiciel de gestion.

Avant l’annonce, le principal outil logiciel de Prusa Research était Slic3r Prusa Edition, parfois appelé «Slic3r PE». Il s’agissait d’un fork du projet open source Slic3r que Prusa Research développe progressivement depuis quelques années.

Pourquoi ce changement? Il semble y avoir plusieurs raisons.

Premièrement, les ajouts effectués par Prusa Research à l’outil sont importants. Prusa Research compte pas moins de sept personnes affectées à plein temps pour travailler sur ce logiciel, et pourrait même en ajouter d’autres à l’avenir. Leurs efforts ont tellement ajouté au projet original Slic3r qu’il s’agit vraiment d’un système tout à fait différent.

Deuxièmement, le nom du produit est assez déroutant. Les gens aiment raccourcir les noms longs pour faciliter la parole, et dans ce cas, «Slic3r PE» était souvent appelé «Slic3r». Mais attendez, comment appelez-vous le Slic3r original? Les deux étaient confus.

Troisièmement, le nom «Slic3r» a une prononciation ambiguë. Certains le disent comme «slicer», tandis que d’autres utilisent l’absurde «slick-three-arrrr». Je salue le fait de s’éloigner des noms imprononçables et je pense que «PrusaSlicer» est un nom de produit formidable.

Enfin, le système sert désormais de réceptacle unique pour toutes les fonctions de tranchage requises par l’entreprise. Par exemple, il inclut désormais des capacités de tranchage pour leur nouvelle imprimante 3D SLA, la SL1, en plus des méthodes traditionnelles d’extrusion plastique.

Mais ce n’est pas seulement une question de noms de produits, car le produit lui-même a été considérablement amélioré avec un certain nombre de nouvelles fonctionnalités.

Prusa Research a fait pas mal de travail sur l’interface utilisateur, et a spécifiquement introduit trois modes de fonctionnement:

  • Facile: Un mode pour les nouveaux utilisateurs qui rend invisibles tous les aspects à l’exception du minimum absolu requis pour commencer l’impression 3D.

  • Avancée: Un mode dans lequel de nombreux paramètres pratiques sont affichés pour les utilisateurs plus avancés. C’est là que la majorité des utilisateurs expérimentés opéreront.

  • Expert: Un mode spécial qui est principalement utilisé pour ceux qui tentent de développer des paramètres pour de nouvelles machines.

A lire  Le logiciel génératif de Nervous System a aidé New Balance à concevoir - ImpressionEn3D.com

Mieux encore, tous les paramètres sont codés par couleur pour identifier facilement les problèmes que vous pourriez rencontrer en les modifiant:

  • vert: Peut être bricolé par un débutant

  • Jaune: L’utilisateur avancé peut souhaiter modifier ces paramètres

  • rouge: Paramètres experts, dont la plupart ne doivent être touchés que si vous créez un profil pour une nouvelle imprimante

Ils ont également refait les barres d’outils pour inclure une iconographie plus facile à comprendre. Il semble que l’entreprise reconnaisse que sa clientèle comprend de nombreuses personnes novices dans l’impression 3D et que ces changements leur sont certainement destinés.

Il existe une nouvelle possibilité de modifier le modèle 3D avant le début de l’impression grâce à un nouveau «gizmo», comme on l’appelle. Il s’agit essentiellement d’un ensemble de boutons de manipulation qui apparaissent autour du modèle 3D. Vous pouvez ensuite redimensionner, déplacer, mettre à l’échelle et effectuer d’autres opérations d’une manière beaucoup plus simple que d’utiliser une boîte de dialogue comme dans les versions précédentes.

La génération de structure de support est évidemment toujours fournie, mais il existe maintenant des moyens intéressants de modifier les supports générés. Habituellement, lorsqu’un système de tranchage crée des supports, il y a des zones où il n’aurait vraiment pas dû les créer, ainsi que des zones qui nécessitent des supports là où ils n’ont pas été générés. Le nouveau PrusaSlicer comprend des «bloqueurs» et des «exécuteurs» qui font exactement cela. En d’autres termes, vous pouvez facilement modifier la génération de support pour arriver à l’arrangement parfait.

La société a également arrêté son outil logiciel Prusa Control, car sa fonctionnalité est maintenant intégrée à PrusaSlicer. Ainsi, des fonctionnalités telles que leur solution de changement de couleur de couche, «Impression couleur», sont toujours disponibles.

A lire  Quelqu'un a créé un langage de modélisation 3D appelé MadeUp - ImpressionEn3D.com

Une nouvelle fonctionnalité que j’apprécie beaucoup est le calcul automatique du temps estimé des travaux d’impression et de l’utilisation du matériel, qui n’était pas toujours visible sur les versions précédentes.

Il existe un certain nombre d’autres nouvelles fonctionnalités qui seront précieuses pour les opérateurs d’imprimantes 3D.

Je suis très intéressé par l’exploration de la nouvelle version, et je suis sûr que les très nombreux utilisateurs de Prusa dans le monde vont également passer à PrusaSlicer bientôt.

Via Prusa Research

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer