Actualités

Sharebot lance l’imprimante 3D SnowWhite 2 – Spécifications techniques et prix

Sharebot a lancé son nouveau Imprimante 3D SnowWhite 2.

Le système SLS professionnel est la prochaine itération de la version précédente Blanc comme neige, avec des améliorations du contrôle de la température et un nouveau moteur logiciel. S’adressant principalement aux PME et aux instituts de recherche, la machine prétend fournir une méthode économique de production de pièces en polymère de qualité professionnelle.

Couvrir toutes les bases avec Sharebot

Le portefeuille de Sharebot est vaste, car le fabricant italien a déjà lancé des machines pour trois technologies d’impression 3D différentes. L’imprimante FDM de base de l’entreprise, la Sharebot Q, dispose d’un volume d’impression de 400 x 300 x 300 mm. Il dispose d’un écran tactile couleur de 5 pouces et est compatible avec le nylon-carbone, le nylon-verre et le bois.

Les clients ont également la possibilité d’imprimer en 3D sur résine avec le Sharebot Viking, une machine LCD adaptée à la fabrication de bijoux et de moules. Il a un volume d’impression de 190 x 120 x 200 mm et est livré avec un nettoyeur de résine à ultrasons.

L’entreprise s’est même lancée dans l’impression 3D métal dans le passé avec le Sharebot MetalOne, une machine de frittage laser métal construite à des fins de recherche et développement. En vedette, un volume d’impression de 65 x 65 x 100 mm et un laser à fibre de 250 W.

Pièces imprimées sur le Sharebot MetalOne. Photo via Sharebot.

Le SnowWhite 2

Avec un châssis de 1500 x 600 x 520 mm, le SnowWhite 2 a à peu près la taille d’un congélateur de garage (et en ressemble à un). Son laser CO2 de 14 W a un diamètre de point de 0,2 mm et est compatible avec une large gamme de poudres polymères telles que PA, TPU et ABS. La machine peut également fonctionner avec certaines poudres spécialement chargées avec des additifs tels que le verre, le carbone et l’aluminium.

Sharebot a mis l’accent sur la facilité d’utilisation avec ce système, car la configuration initiale ne prend apparemment que dix minutes. Une fois le profil de matériau souhaité défini, les utilisateurs peuvent «imprimer en un clic» avec des poids de poudre aussi bas que 300 g. Selon Sharebot, toute la poudre inutilisée laissée après une impression peut être directement recyclée lors de la prochaine exécution.

L’un des principaux arguments de vente du SnowWhite est peut-être sa capacité à s’intégrer à un module de distribution de gaz inerte externe. L’add-on de taille similaire contrôle soigneusement l’atmosphère à l’intérieur de la chambre d’impression à l’aide de capteurs de présence d’oxygène, garantissant que les pièces ne jaunissent pas en raison d’une oxydation involontaire. Fait intéressant, Sharebot a donné au «package complet» son propre nom – le Sharebot Nitro.

Le SnowWhite Nitro. Photo via Sharebot.

Spécifications techniques et prix

A lire  Dassault Systèmes et l'adoption de l'imprimante 3D - ImpressionEn3D.com

Vous trouverez ci-dessous les spécifications techniques du Sharebot SnowWhite 2. Le système est disponible en précommande dès maintenant et les livraisons commencent en octobre. Les lecteurs intéressés par l’achat de la machine doivent visitez la page de la boutique Sharebot pour un devis.

Dimensions 1500 x 600 x 520 mm
Poids 120 kg
Volume d’impression 100 x 100 x 100 mm
Résolution Z 50 microns
Résolution XY 100 microns
Laser 14 W de CO2
Dimension du spot 0,2 mm
Vitesse de numérisation 3500 mm / s
Construire la température de la chambre 190 ° C

 

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer